Programme du niveau 1

PLONGEUR NIVEAU I

ORGANISATION GENERALE

- Les sessions de plongeur de Niveau I sont organisées à l'échelon des clubs ou des structures commerciales agréées, en formation continue ou sous la forme d'un examen ponctuel.

- L'acquisition de chacune des compétences 1 à 6 (voir référentiel des contenus de formation) doit se faire au sein d'une même équipe pédagogique; il n'y a pas de chronologie dans la validation des capacités constitutives des compétences, ni dans la validation globale des compétences elles-mêmes. Cependant les exercices qui concernent les compétences 2, 3 et 4 doivent être organisés et réalisés entre 0 et 6 mètres; les exercices qui concernent la compétence 5, facultative, sont obligatoirement réalisés en fin de formation.

CONDITIONS DE CANDIDATURE

 Etre titulaire d'une licence F.F.E.S.S.M. en cours de validité.

Etre âgé de 14 ans au moins (autorisation du responsable légal pour les moins de 18 ans).

Etre en possession d'un certificat médical de non-contre-indication à la pratique de la plongée subaquatique établi depuis moins de 1 an.

L'âge minimum peut être ramené à 12 ans sous les conditions suivantes:

- demande formulée par l'enfant ;

- demande formulée par les parents auprès du président du club ;

- avis favorable du moniteur ;

- avis favorable du président du club ;

- présentation d'un certificat médical favorable à la préparation et à la délivrance de

ce brevet, établi par un médecin fédéral, ou un médecin titulaire du D.U. de médecine hyperbare, ou du D.U. de médecine de la plongée. Ce certificat devra être présenté dès l'entrée en formation.

CONDITIONS DE CANDIDATURE DES CANDIDATS HANDICAPÉS MOTEUR

Mêmes conditions de candidature que ci-dessus, mais le dossier est obligatoirement présenté par un Conseiller Régional Fédéral Handisport.

La formation, puis la délivrance du brevet se font obligatoirement dans les clubs ayant la double affiliation FFESSM/FFH.JURY

Les compétences 1 à 6 ou (et) les capacités constitutives des 6 compétences devront être signées par le responsable technique du club, ou par le président du club après avis du responsable technique.

DELIVRANCE DU BREVET

  • Le brevet de Niveau I est délivré par le club, sous la signature du président ou du président et du moniteur.
  • Le club doit valider le niveau sur le passeport du lauréat et lui remettre, éventuellement et sur sa demande, un diplôme de Plongeur Niveau I. Le passeport et le brevet devront comporter le cachet officiel du club.
  • Le club doit enregistrer le brevet sur le site internet <www.ffessm.fr> pour que le siège national puisse éditer la carte double face Ffessm/Cmas et l'adresser au candidat. Le siège national garde en archive les informations concernant les brevets.

DUPLICATA

Les duplicata des cartes double face Ffessm/Cmas sont délivrés par le Siège National.

FORMATION ET EVALUATION

Le niveau I atteste de compétences. Ces compétences ou "savoir-faire" caractéristiques de ce niveau sont les conditions minimales d'accès aux prérogatives définies par l'arrêté du 22 juin 1998, modifié 2000. Autrement dit, après obtention du niveau I, le plongeur doit évoluer et pratiquer graduellement. Dans le cas d'un niveau I certifié en milieu artificiel, il doit dans les douze mois qui suivent la délivrance de ce niveau I, réaliser au moins 4 plongées en milieu naturel dûment validées sur le carnet de plongée. Les compétences attendues sont définies par un titre générique (bandeau) qui regroupe des connaissances et des savoir-faire convergents. Ces capacités sont énumérées point par point et sont accompagnées de commentaires permettant d'en établir les limites. Des activités envisageables dans le cadre de l'acquisition des compétences sont définies.

CONTENUS DE FORMATION

OBJECTIF GENERAL

Le plongeur niveau I doit posséder les compétences qui lui permettent d'évoluer dans l'espace médian sous la direction d'un niveau IV au minimum. Pour cela, il doit donc être capable de se prendre en charge sur le plan de son équipement et de ses évolutions. Il n'a pas de prérogatives d'autonomie (sauf dans un cas très particulier : voir normes de sécurité). Le niveau 1 apprend à évoluer dans un monde nouveau dont il doit intégrer les particularités en s'y adaptant afin que la plongée reste une activité de loisir.

Compétence n° 1a : UTILISER SON MATERIEL
Compétances et savoir être Compétances et limites  Critères de réalisation
Gréer et dégréer.
- Réglage des sangles (ou du
système gonflable de stabilisation).
- Réglage de la ceinture de
lest et du masque.
- Si milieu naturel, mettre et enlever une combinaison
Il s'agit pour l'élève d'acquérir son autonomie par rapport à son matériel personnel et de savoir adapter son organisation matérielle à son environnement
(bateau; plage;...).
Au cours des séances de
pratique l'élève doit savoir
gérer son matériel personnel sans avoir besoin d'aide; il doit savoir s'équiper et se déséquiper.F2
Notion de réserve: manomètre immergeable, réserve mécanique ou ordinateur (en fonction du matériel utilisé). Le plongeur niveau 1 doit être capable de planifier et surveiller son stock d'air Compétence à mettre en relation avec le code de communication: le plongeur sait prévenir son encadrant
Entretien courant du matériel personnel; règles d'hygiène Aucune connaissance technique ou analyse de panne.
Aucun cours théorique sur le matériel.
Savoir ranger, rincer et stocker son matériel
     
Compétence n° 1b : COMPORTEMENTS ET GESTES TECHNIQUES EN SURFACE
Compétances et savoir être Compétances et limites  Critères de réalisation
Mises à l'eau :
* saut droit avec scaphandre.
* bascule arrière.
  Mises à l'eau sans manifestation
d'appréhension et de
fébrilité.
Sécurité (placage du masque,
équilibrage des oreilles).
PMT:
* palmage de sustentation.
* déplacement ventral.
* déplacement dorsal.
* déplacements en capelé.
* décapelage et recapelage
Ne pas rechercher de performance; utilisation correcte de palmes.
- Possibilité d'envisager différentes techniques y compris avec le gilet.
Distance suffisante en PMT
sans prise d'appui et sans
temps imposé (environ 200
mètres). Travail quantitatif et qualitatif.
- Distance équivalente à un
retour au bateau après une
plongée avec le bloc + distance de sécurité (environ 100mètres).
Décapelage et recapelage à
la surface de l’eau
Si le bateau s'y prête, tendre son bloc au bateau.
Si gilet: savoir s'équiper et se déséquiper dans l'eau
 
     
     
Compétence n° 2 : IMMERSIONS ET RETOUR EN SURFACE
Compétances et savoir être Compétances et limites  Critères de réalisation
Techniques d'immersion:
phoque ou canard
L'objectif final est l'immersion avec scaphandre Privilégier l'efficacité de l'immersion sans surlestage, le lestage étant réglé pour le palier à 3 mètres
Maîtrise de la remontée. En cas d'utilisation du système gonflable de stabilisation: automatisme de purger Contrôle de l'approche surface.
Maîtrise d'une vitesse de remontée
Maintien d'un niveau d'immersion en pleine eau.
- Passage embout / tuba et
vice-versa
Préparation de la capacité à
tenir un palier de principe.
Ne tolérer qu'une faible variation (Prof. plafond simulée au +1 m)
Enseignement du système gonflable de stabilisation (facultatif) : s'équilibrer en utilisant le Direct Système Pas de remontée contrôlée ni d'intervention. Savoir purger le gilet avant la descente; savoir gonfler et dégonfler le système pour se stabiliser.
     
Compétence n° 3 : MAITRISE DE LA VENTILATION EN PLONGEE
Compétances et savoir être Compétances et limites  Critères de réalisation
Ventilation sur détendeur. Adaptation de la fréquence et de l'amplitude d'expiration: prévention de l'essoufflement Capacité à faire un effort modéré en immersion.
Remonter en expiration, embout en bouche, d'une profondeur de 3 à 5 mètres. Apprentissage de l’automatisme expiratoire. Remontée à vitesse préconisée, sans précipitation, avec un rejet continu d'air tout au long de la remontée.
Lacher et reprise d'embout:
* Reprise de l'embout vidé par une expiration,
* Reprise en utilisant le surpresseur
Apprendre les deux techniques de reprise d'embout. Capacité à s'adapter aux circonstances définies par le moniteur. reprise après une courte
apnée (de l'ordre de 10 s) inspiratoire / expiratoire
Réaction au remplissage (inopiné) du masque, et maîtrise de la dissociation bucconasale. On recherchera l'absence de réactions incontrôlées qui résultent du remplissage accidentel du masque, plutôt que le vidage bien réalisé mais prévu à l'avance. * 1er temps: l'élève enlève luimême son masque, fait quelques cycles ventilatoires puis vide son masque.
* 2ème temps: l’élève enlève lui même son masque sans délai lorsque le moniteur le lui demande, puis vide son
masque.
Maîtrise du poumon-ballast. Le plongeur de niveau 1 doit
dominer le poumon-ballast
afin d'être capable de maintenir
un niveau d'immersion en
pleine eau.
Faire varier la position du
corps à la seule aide du poumon-
ballast (sur le fond ou en
pleine eau).
Ne tolérer qu'une faible variation.
(Dans le cas d'une formation
avec trop faible fond, l'apprentissage
du maintien d'immersion
en pleine eau pourra
être différé).
Initiation à l'apnée. Performances minimales
d'apnée en vue de la sécurité
du plongeur qui subirait une
panne d'air.
Canard, petite distance sur
un fond de faible profondeur,
faire surface.
     
Compétence n° 4 : REACTIONS AUX SITUATIONS USUELLES
Compétances et savoir être Compétances et limites  Critères de réalisation
Communication:
OK / non OK.
Froid.
Plus d'air.
Essoufflement.
Sur réserve.
Réserve à passer.
Monter / descendre.
Mi-pression mano.
Fin.
- Savoir demander de l'air au
moniteur.
Le plongeur niveau 1 doit connaître ces signes pour luimême et on ne lui demande donc pas une réponse de
guide de palanquée.
- Venir sur une petite apnée expiratoire demander de l'air et prendre le second détendeur (ou le détendeur principal en échange d’embout), puis se déplacer en se ventilant sur ce second détendeur
Etre capable de s'adapter aux circonstances et savoir prévenir le moniteur de ce dont il doit être informé.
- Avec un bloc peu gonflé, sur faible fond, rechercher une réaction calme.
Savoir donner de l'air à un
coéquipier en panne d'air.
Etre capable de servir de
"relais" entre le coéquipier et
le moniteur.
Recherche du calme et de
l'efficacité.
Savoir évoluer en palanquée.
Notion de binôme et de surveillance
réciproque.
- Procédure de sécurité en
cas de perte de l'encadrant.
Connaissances des consignes
de sécurité. Mise en application éventuelle lors de plongées en milieu naturel.
- Remontée à vitesse contrôlée.
Respect de la profondeur moniteur; proximité élève / moniteur, mouvements contrôlés, communication.
- Vitesse des petites bulles ou
utilisation d'intruments.
     
Compétence n° 5 (facultative) :
ACCESSION PROGRESSIVE A LA PLONGEE EN EQUIPE SUR 10 METRES MAXIMUM
Compétances et savoir être Compétances et limites  Critères de réalisation
Initiation à l'orientation.
- Gestion des paramètres d'une plongée.
- Contrôle mutuel des membres de l'équipe.
Se limiter à des situations simples (telles que plonger le long d’un tombant) et à des distances courtes.
- Respect des paramètres
imposés.
- Rechercher la vigilance de
chacun vis à vis de l'autre.
Diriger une plongée simple,
l'encadrant étant "observateur".
- Idem ci-dessus.
     
Compétence n° 6 : CONNAISSANCES THEORIQUES ELEMENTAIRES
Compétances et savoir être Compétances et limites  Critères de réalisation
Principe des barotraumatismes
et prévention
Aucune analyse des mécanismes n'est exigible. La prévention est fondamentale Réponse à de questions simples, soit sous forme de discussion informelle, soit sous forme de questionnaires
de type QCM.
L'essouflement Seules les causes et la prévention
sont à traiter, et de manière succincte.
Idem ci-dessus.
Le froid, les dangers du milieu naturel Prévention  Idem ci-dessus.
Le principe de l'accident de
décompression; symptômes
courants et prévention; présentation
de la table et de l'ordinateur
de plongée.
La courbe de sécurité des
tables fédérales
Aucune recherche de mécanisme
et aucun problème de
table n’est exigible.
Savoir que l'ADD est dû à la
dissolution du N2 sous pression.
Connaître les paramètres de lecture d'une table, ainsi que ceux d'un ordinateur.
Courbe de sécurité.
Flotabilité